Récupération de données perdues

Des photos de famille, les premiers pas de vos enfants en vidéo, un rapport de stage, le manuscrit d’un ouvrage que vous écrivez…

Vous venez de perdre des fichiers qui vous sont précieux ? Je peux vous aider à les récupérer !

Mais il faudra d’abord prendre quelques précautions. Je vous explique donc ici dans quel cas je peux intervenir pour tenter une récupération de vos données et comment faire pour mettre toutes les chances de votre côté.

Ne touchez plus à rien !

Pour maximiser les chances de réussite d’une récupération de données, il est impératif de ne plus utiliser le support qui les contenait.

Si les fichiers sont stockés sur un support externe comme une carte mémoire, une clé USB ou un disque externe, il suffit de le débrancher et de le mettre de côté.

Dans le cas où les données se trouvent directement sur la mémoire interne de l’ordinateur (disque dur ou SSD), il faudra éviter toute action susceptible d’écrire des fichiers : enregistrement, copie, installation de logiciels, etc. Mais vous ne pourrez pas interrompre certaines opérations automatiques, comme des mises à jour du système ou d’applications, qui viennent écrire sur le disque sans que vous ne vous en rendiez compte. La meilleure solution est donc de laisser la machine éteinte.

Et si le disque a subi un choc ou fait un bruit anormal, éteignez la machine immédiatement.

Comment ça marche ?

Quand des fichiers sont supprimés de leur support de stockage (disque dur, clé USB, carte mémoire, etc.), ils sont en fait encore présents et récupérables, mais dans une certaine limite. Ce qui est réellement effacé est l’index qui permet de définir leur emplacement sur le stockage, mais pas les données qui constituent le fichier lui-même. En revanche cet emplacement sera considéré comme disponible pour y écrire autre chose.

Pour schématiser de façon simple, on peut assimiler un disque à un livre où les fichiers sont écrit sur différentes pages. Et un index référence à quelle page se trouve chaque fichier.
Par exemple, un fichier « photo.jpg » sera écrit de la page 24 à la page 25. Si le fichier est supprimé, c’est en fait la ligne de l’index qui sera effacée, mais les pages 24 et 25 ne seront pas effacées. Mais quand de nouveaux fichiers seront créés sur le disque, ils pourront être écrits à l’emplacement considéré comme libéré. On efface alors la page 24 pour insérer un fichier et la page 25 pour en écrire un autre, par exemple.

Dans quel cas la récupération de données est-elle possible ?

La panne logicielle : je peux intervenir directement

Les outils matériels et logiciels dont je dispose me permettent de récupérer des fichiers dans les cas décrits ci-dessous.

Problème rencontréDiagnostic probable
Seuls certains fichiers ont été effacés.Une mauvaise manœuvre ou un dysfonctionnement logiciel a impacté seulement certains fichiers.
Les données peuvent être récupérables tant qu’elles ne sont pas écrasées.
Le contenu entier du disque a été effacé.Le disque a été formaté ou l’index est endommagé.
Les données peuvent être récupérables tant qu’elles ne sont pas écrasées.
Le disque n’est plus accessible (message « Vous devez formater le lecteur » ou disque en « mode RAW »).L’index a été effacé ou corrompu par une erreur logicielle ou un début de panne matérielle.
Les données présentes sur des secteurs sains du disque peuvent être récupérables tant qu’elles ne sont pas écrasées. Celles présentes sur des secteurs défectueux sont perdues.
Le disque fonctionne mais l’accès à son contenu est partiel, aléatoire ou ralenti.Le disque présente un début de panne matérielle. Certains secteurs sont défectueux. L’index a été corrompu.
Les données présentes sur des secteurs sains du disque peuvent être récupérables tant qu’elles ne sont pas écrasées. Celles présentes sur des secteurs défectueux sont perdues.
L’ordinateur s’allume mais ne démarre pas car le disque n’est pas détecté. L’index a été effacé ou corrompu par une erreur logicielle ou un début de panne matérielle.
Les données peuvent être récupérables tant qu’elles ne sont pas écrasées. Celles présentes sur des secteurs défectueux du disque sont perdues.
L’ordinateur est tombé en panne, il ne démarre plus, l’écran reste noir. La panne de l’ordinateur n’a pas impacté le disque.
Les données peuvent être récupérées.

La panne physique : je passe le relai à des experts

Si le problème concerne un disque dur qui fait un bruit anormal, s’il « claque » ou « gratte« , s’il s’arrête puis redémarre, ou s’il a subi un choc, la panne sera plus complexe car il s’agit d’une panne mécanique. Il faut l’éteindre immédiatement pour ne pas l’endommager plus.

Dans ce cas de figure, le disque dur devra être pris en charge par des experts disposant des équipement spécifiques nécessaires. Le disque devra être ouvert en salle blanche, permettant d’éviter toute poussière ou autre source de contamination.

Logo RECOVEO

Je vous recommande de vous adresser à la société RECOVEO, fiable et reconnue, disposant de 2 laboratoires de récupération de données, situés à Paris et Roanne.

Vous pouvez bénéficier de 5% de remise avec mon code partenaire : 184701

Sur quels supports ?

Il est possible de récupérer des fichiers sur différents types de de stockage :
– disque dur traditionnel
– disque SSD
– clé USB
– carte mémoire

Combien de temps ça prend ?

C’est très variable. Cela dépend du type de support, de sa capacité et de la quantité de données présentes.
La récupération peut donc prendre quelques dizaines de minutes à plusieurs heures, le temps que la totalité du contenu soit analysé.

Combien ça coûte ?

Dans le cas où je peux intervenir directement, ce type de prestation rentre dans le cadre de mon FORFAIT ATELIER, que je facture 100 €.

Dans le cas d’une panne complexe, les tarifs de la société RECOVEO pourront aller de 399 € à 849 €TTC (informations purement indicatives, à ajuster en fonction de chaque cas. N’hésitez pas à me demander conseil ou demander un devis à RECOVEO).
Vous pouvez bénéficier de 5% de remise avec mon code partenaire : 184701

Ces tarifs peuvent sembler impressionnants, surtout pour des particuliers. Mais ils sont tout à fait dans la moyenne pour ce type d’intervention très technique.